Le Conseil d’Administration

REUNION

Lorène LERUSTE, Présidente

Lorène Leruste, micro-entrepreneuse, née le 22 mai 1972.

Le choix de devenir adhérente d’une Amap s’est fait suite à une prise de conscience occasionnée par la naissance de ma fille en 2008. Souhaitant le meilleur pour Salomé, je me suis naturellement et de plus en plus activement intéressée aux produits issus de l’agriculture biologique. Adepte de l’allaitement long (3 ans, et oui, mais j’en suis fière !), des couches lavables et des petits plats maison, devenir Amapienne fut donc un choix logique par rapport à mes convictions.

Je devins donc adhérente de l’Amap lors de la saison 2010-2011, puis membre du Conseil d’Administration la saison suivante et enfin Présidente en janvier 2012.

J’ai pris ce rôle à cœur durant 6 années ! Je suis redevenue administratrice (par choix) et référente légumes en janvier 2018, puis à  nouveau Présidente depuis septembre 2018.

L’équipe dynamique qui m’entoure au sein du Conseil d’Administration  est toujours aussi présente et motivée pour faire de notre association,( outre le fait de distribuer des paniers de produits biologiques), un lieu de rencontres, d’échanges et d’informations.

Plus personnellement, ma prise de conscience concernant les problèmes écologiques futurs auxquels nous devons irrémédiablement nous préparer et mon amour des animaux m’ont fait m’orienter vers le végétarisme, puis depuis 2016 vers le véganisme. Et ce fut une libération d’un point de vue psychologique et une découverte de nouveaux goûts et recettes sans cesse renouvelée !

Pour finir, j’ajoute qu’être adhérente de cette Amap permet de développer des liens avec des personnes concernées par la nécessité de consommer bio et local, et également de s’enrichir de l’expérience des producteurs partenaires.

Frédéric ROCHET, Secrétaire

Je suis Amapien depuis plus de 10 ans mais jeune membre des Paniers d’Honorés. J’apprécie la convivialité de notre groupe d’Amapiens et de producteurs, les relations que nous avons construites et les échanges que nous pouvons avoir sur leur travail. Je suis convaincu que nos petits gestes peuvent aider nos producteurs locaux à vivre correctement de leur labeur et j’apprécie la qualité de leurs productions. Nos rendez-vous du vendredi sont toujours un plaisir de nous retrouver.

Sandy BÉGASSE, Trésorière

Jean-Michel BARBIER

Épicurien et passionné de nature, je suis fier de participer à cette forme de commerce qui met le producteur directement en contact avec le consommateur, en circuit court.

En dehors de l’AMAP :
Je suis marié à Marie-Ange et nous avons deux grands garçons (23 et 26 ans en 2020), nous habitons au nord de Dijon à St-Julien. Depuis 2016, j’ai lancé un grand projet de reconversion vers les loisirs actifs, après avoir travaillé dans l’informatique pendant de nombreuses années. L’idée est d’utiliser plus le vélo grâce au vélo électrique, et en particulier en pleine nature. Remettre les gens en activité, balader des touristes, emmener des gens en vélo pour une ballade le midi, avant qu’ils reprennent le boulot en entreprise, pour leur retirer la pression…
En attendant, depuis Mars 2019 et pour une année, j’ai eu l’opportunité de travailler à la mise en tourisme du Parc national de forêts, au nord cote d’or et sud Haute-Marne : tourisme durable et eco-responsable.

Avec l’AMAP :
J’adhère l’AMAP depuis 2012 et je soutiens le circuit court ainsi créé avec les producteurs. Certains disent que cette AMAP en particulier a une âme et qu’elle est différente : c’est sûrement vrai !
Je m’occupe particulièrement du vin chaud du marché de Noël de l’AMAP….. important à mettre sur un CV….

Mes goûts et mes passions :
J’ai gardé des liens très forts avec le monde agricole dont je suis originaire, et je suis très proche de la nature et des actions en faveur de l’environnement. Je pratique le VTT et pas mal d’activités comme la natation et la course à pied. J »aime aussi jouer du piano ou du synthé. J’aime cuisiner des bons petits plats.

Jérémie DUPIN

Céline EYME

Céline Eyme, presque 30 ans, Dijonnaise depuis 5 ans. A la fin de mon cursus universitaire de pharmacien, j’ai choisi de suivre mon compagnon sur Dijon et de démarrer ici notre vie personnelle et professionnelle.

Nous nous sommes rapidement posé beaucoup de questions sur nos choix alimentaires et de consommation. Ayant des amis amapiens dans d’autres régions, l’idée d’adhérer à une AMAP a germé doucement et je suis devenue adhérente en 2018. La nécessité de changer nos modes de consommation et de se rapprocher de nos producteurs, de consommer des produits locaux et bio (et bons!) me paraît être une évidence et une nécessité pour sauvegarder au mieux notre planète… et consommer (enfin!) Juste et sain ! Finalement j’ai découvert qu’une AMAP c’est aussi un projet humain, c’est faire partie d’une grande famille de personnes passionnées et passionnantes. En 2019 je suis devenue administratrice car j’avais envie de pouvoir faire partie intégrante de ce processus et de cette belle aventure !

Raphaël ALLAIS

Raphaël ALLAIS Raphaël ALLAIS, 35 ans, enseignant. Ayant eu plusieurs amis amapiens aux quatre coins de France, l’idée d’adhérer avait préalablement germé depuis plusieurs années. La roulette de l’Éducation Nationale m’a alors conduit à Dijon en 2011 où j’ai commencé ma vie active.

Nouvelle vie, nouvelles personnes, nouvelle ville, nouveau climat… ce fut alors le déclic pour changer également mes habitudes alimentaires, laissant derrière moi des années de Resto U. Ma principale motivation reste la consommation locale. La connaissance des producteurs et cette proximité me donne en prime une impression de maîtriser ma propre alimentation.

J’ai été trésorier de l’AMAP, et continue à m’occuper partiellement du site web.

François JAY

François JAY, né le 23 Octobre 1972. Père de 2 garçons aujourd’hui de 8 et 4 ans que nous avons eu avec Aurélia, ma compagne.

Je suis photographe et travaille en particulier dans les milieux culturels. De par mon métier, j’ai jeter des tonnes de produits chimiques dans les égouts (du temps de la photographie argentique). A cela vous pouvez ajouter ancien pilote d’avion privé, ancien motard (+ de 25000 kms/an pdt des années), plutôt voyageur et vous comprendrez que mon impact écologique depuis 20 ans est plus voisin de celui d’un américain que d’un africain. Par culpabilité peut être ou tout simplement parce que j’ai toujours eu tendance à préférer me trouver dans des immensités vierges plutôt que dans des décharges ou bien encore au milieu d’élevages intensifs de poules ; la question d’une vie « plus écologique » (pour faire vite) m’a toujours habité . Une certaine antipathie assez récente des hyper marchés et le choix d’une amap s’imposait. Nous avons cherché et n’avons trouvé que l’année dernière cette association. Conquis et malgré tout critique, j’ai choisi de participer au CA et d’aider ainsi dans la limite de mes compétences et de mes disponibilités cette belle association faite de gens chaleureux et de produits succulents.