Le Conseil d’Administration

REUNION

Clémence DEVINS et Sarah TOULARASTEL, co-Présidentes

Anciennement adhérente depuis Avril 2016, nous sommes aujourd’hui les nouvelles co-présidentes de l’association.

Moi, Clémence, viens de Metz et Sarah vient de Lyon.

Pourquoi être à l’AMAP ?
Depuis l’adolescence, j’ai toujours été attirée par les produits non traités (ou traités le moins possible). Avec tous les problèmes endocriniens et comportementaux engendrés par les produits chimiques, cela a été une grande évidence pour moi de consommer bio. De plus, il m’est important d’encourager les producteurs locaux et à produire des choses issues de l’agriculture biologique !

Quant à Sarah, elle a grandi à la ferme et à la campagne. Avec un père fermier et maraîcher, ça a été une telle évidence pour elle de consommer des produits locaux et bio. Elle est également soucieuse de l’environnement et des perturbations engendrées par les humains sur la Terre, voir sur l’Humanité.

Pourquoi être co-présidentes ?
Tout d’abord, nous ne savions pas qu’il était possible d’être présidentes à deux ! Pour nous, ce fut une bonne chose car nous sommes complémentaires (moi, étant sourde et appareillée, je ne peux m’occuper de l’administration téléphonique, je ne gère que par mails, et pour Sarah, c’est l’inverse). Nous avions toutes les deux envies de représenter la nouvelle jeunesse Amapienne et nous espérons pouvoir attirer de nouveaux jeunes adhérents !

Bien que nous ayons moins de trente ans, nous sommes ravies d’apprendre des choses (également de nous-même) au sein de l’association et des adhérents ! Nous avons surtout envie de montrer le bel exemple aux jeunes ! Nous aimerions aussi continuer la dynamique de l’association gérée par Lorène (ex-présidente).

Sandy BÉGASSE, Trésorière

 

Marie-Ange, administratrice et Jean-Michel BARBIER, Secrétaire

dimey-barbier Suite à l’AG du 27/01/16, nous sommes heureux d’être parmi le nouveau conseil d’administration de l’AMAP Les paniers d’Honoré pour ces deux prochaines années.
Pour ceux qui n’ont pas suivi pendant la réunion de l’AG ou qui n’étaient pas présents ou qui ne nous connaissent pas, voici un portrait commun.

En dehors de l’AMAP :
Nous sommes mariés et avons deux grands garçons (19 et 22 ans), nous habitons au nord de Dijon à St-Julien et travaillons tous les deux sur Dijon, dans l’informatique.
Avec l’AMAP :
Nous adhérons à l’AMAP depuis 2012 et nous soutenons le circuit court ainsi créé avec les producteurs. Certains disent que cette AMAP en particulier a une âme et est différente : c’est sûrement vrai ! Marie-Ange est la référente « fromages » auprès du producteur Vincent Gentil. C’est Jean-Michel en général qui vient à la distribution depuis 2 ans et demi.
Nos goûts et nos passions :
Jean-Michel est fils d’agriculteur, originaire de Haute-Marne, il garde des liens très forts avec le monde agricole et l’environnement. Il est passionné de VTT et aussi…. de cuisine. Marie-Ange originaire de Haute-Marne également (mais de la ville 😉 …) aime la vie au naturel, la lecture et les films, et aussi la peinture et en a fait une belle passion. Nous sommes tous les deux proches de la nature et nous aimons les voyages.

 

Lorène LERUSTE, administratrice-référente légumes

Lorène Leruste, assistante dentaire, née le 22 mai 1972.

Le choix de devenir adhérente d’une Amap s’est fait suite à une prise de conscience occasionnée par la naissance de ma fille en 2008. Souhaitant le meilleur pour Salomé, je me suis naturellement et de plus en plus activement intéressée aux produits issus de l’agriculture biologique. Adepte de l’allaitement long (3 ans, et oui, mais j’en suis fière !), des couches lavables et des petits plats maison, devenir Amapienne fut donc un choix logique par rapport à mes convictions.

Je devins donc adhérente de l’Amap lors de la saison 2010-2011, puis membre du Conseil d’Administration la saison suivante et enfin Présidente en janvier 2012.

J’ai pris ce rôle à cœur durant 6 années ! Je suis redevenue administratrice (par choix) et référente légumes en janvier 2018, mais l’équipe dynamique qui m’entourait au sein du Conseil d’Administration  est toujours aussi présente et motivée pour faire de notre association,( outre le fait de distribuer des paniers de produits biologiques), un lieu de rencontres, d’échanges et d’informations.

Plus personnellement, ma prise de conscience concernant les problèmes écologiques futurs auxquels nous devons irrémédiablement nous préparer et mon amour des animaux m’ont fait m’orienter vers le végétarisme, puis depuis plus d’un an vers le véganisme. Et ce fut une libération d’un point de vue psychologique et une découverte de nouveaux goûts et recettes sans cesse renouvelée !

Pour finir, j’ajoute qu’être adhérente de cette Amap permet de développer des liens avec des personnes concernées par la nécessité de consommer bio et local, et également de s’enrichir de l’expérience des producteurs partenaires.

 Florian CAILLARD, administrateur

Ancien producteur de pain bio et local, Florian est maintenant administrateur de notre AMAP.

 

Raphaël ALLAIS, administrateur-référent pain

Raphaël ALLAIS Raphaël ALLAIS, 33 ans, enseignant. Ayant eu plusieurs amis amapiens aux quatre coins de France, l’idée d’adhérer avait préalablement germé depuis plusieurs années. La roulette de l’Éducation Nationale m’a alors conduit à Dijon en 2010 où j’ai commencé ma vie active.

Nouvelle vie, nouvelles personnes, nouvelle ville, nouveau climat… ce fut alors le déclic pour changer également mes habitudes alimentaires, laissant derrière moi des années de Resto U. Ma principale motivation reste la consommation locale. La connaissance des producteurs et cette proximité me  donne en prime une impression de maîtriser ma propre alimentation.

J’ai été trésorier de l’AMAP, et continue à m’occuper du site web. Sur ce second point, mon objectif est de créer des outils permettant de lever le coté contraignant de l’AMAP, notamment en développant la communication et les petits services entre amapiens.

François JAY, administrateur

François JAY, né le 23 Octobre 1972. Père de 2 garçons aujourd’hui de 8 et 4 ans que nous avons eu avec Aurélia, ma compagne.

Je suis photographe et travaille en particulier dans les milieux culturels. De par mon métier, j’ai jeter des tonnes de produits chimiques dans les égouts (du temps de la photographie argentique). A cela vous pouvez ajouter ancien pilote d’avion privé, ancien motard (+ de 25000 kms/an pdt des années), plutôt voyageur et vous comprendrez que mon impact écologique depuis 20 ans est plus voisin de celui d’un américain que d’un africain. Par culpabilité peut être ou tout simplement parce que j’ai toujours eu tendance à préférer me trouver dans des immensités vierges plutôt que dans des décharges ou bien encore au milieu d’élevages intensifs de poules ; la question d’une vie « plus écologique » (pour faire vite) m’a toujours habité . Une certaine antipathie assez récente des hyper marchés et le choix d’une amap s’imposait. Nous avons cherché et n’avons trouvé que l’année dernière cette association. Conquis et malgré tout critique, j’ai choisi de participer au CA et d’aider ainsi dans la limite de mes compétences et de mes disponibilités cette belle association faite de gens chaleureux et de produits succulents.